Israel Shamir

Ideas that will Derail the descent to Barbarity

A Jérusalem, le pape n’est pas le bienvenu…

traduit de l’anglais par Marcel Charbonnier

 

http://www.plumenclume.net/textes/2009/Israel/Shamir/pape-jerusalem-090309.htm

 

« Le pape Benoît XVI n’est pas le bienvenu en Terre sainte, dans les circonstances présentes », a déclaré à Jérusalem l’archevêque Théodose de Sébaste , le prélat de plus haut rang de l’église palestinienne autochtone, après qu’il eut été annoncé en Israël que le chef de l’Eglise de Rome entreprendrait son pèlerinage dans la Ville sainte au mois de mai, au cours duquel il honorerait de sa visite le mémorial de l’Holocauste juif « Yad Vashem ».

– « Nous ne sommes pas opposés à la visite du pape à Yad Vashem, mais avant d’exprimer sa solidarité avec les juifs, il devrait faire montre de solidarité envers les chrétiens de Palestine. Nous avons notre propre mémoire, tragique ; notre Yad Vashem à nous, c’est Gaza », a déclaré l’Archevêque, qui a ajouté : « Que le pape commence donc sa visite par Gaza… »

 

Grand et solidement charpenté, les yeux bleus, d’une présence imposante, l’Archevêque, né en Galilée, est citoyen israélien. Il critique vertement les excès des juifs et il est un partisan affiché de l’idée de l’Etat Démocratique Unique prônant une égalité pleine et entière entre les juifs, les chrétiens et les musulmans dans l’ensemble d’une Terre sainte indivise.

L’Archevêque Théodose Atallah Hanna est quelqu’un qui sait ce qu’il veut : il a refusé de rencontrer le président Bush, il est l’ami du Mufti de Jérusalem et il a défendu le pape Benoît quand celui-ci avait été attaqué en raison de ce qui avait été considéré par d’aucuns comme un propos antimusulman. Aujourd’hui, il exprime les sentiments de nombreux chrétiens palestiniens, qui constituent la plus ancienne communauté chrétienne du monde. Si l’Eglise de Rome a été instituée par l’apôtre du Christ Saint Pierre, l’Eglise de Jérusalem a été instituée par le Christ lui-même. Dans beaucoup de villages et de villes de la Terre sainte, le souvenir de la présence du Sauveur est encore palpable. La majorité des chrétiens de Jérusalem appartiennent à l’Eglise orthodoxe (celle de l’Archevêque), seule une minorité d’entre eux étant catholique.

 

En ce qui concerne la visite du pape, les catholiques et les orthodoxes sont du même avis. Avant la guerre contre Gaza, le père Manuel Musallam, chef de l’Eglise catholique romaine à Gaza, a dit que Gaza avait le droit de ne pas mourir, et que si Gaza devait mourir, alors ce serait sur le champ de bataille. Les croyants, les prêtres et les moines catholiques de Terre sainte ont envoyé au pape une lettre secrète l’exhortant à remettre sa visite à plus tard. Le Vatican a lu cette lettre, mais il a décidé de ne pas en tenir compte. Aujourd’hui, alors que le sang palestinien versé par les juifs à Gaza est encore chaud, Israël va, n’en doutons pas, faire de cette visite un signe d’approbation papale.

« Si le pape veut venir en Terre sainte, alors, qu’il commence sa visite par l’église catholique locale, à Gaza ! », a dit l’Archevêque Théodose Atallah Hanna. « Cette Eglise a été négligée par les prêtres et les évêques, et les chrétiens de Gaza ne pouvaient pas aller prier à Jérusalem et à Bethléem. Tout d’abord, le pape devrait rencontrer les chrétiens de Palestine, qui portent la lumière du Christ dans l’obscurité de l’occupation israélienne. Sinon, sa visite ne sera pas pour nous ; ce sera une visite rendue à Israël, une simple obligation mondaine, dans l’agenda du pape, vis-à-vis des organisations juives. Nous demandons au pape de prendre la parole au nom du peuple de Palestine, car les chrétiens palestiniens font partie intégrante de la Palestine. Les Palestiniens chrétiens souffrent avec leurs frères musulmans et autant qu’eux. Que le pape se fasse l’avocat de notre cause », a-t-il conclu.

 

Nombre de chrétiens palestiniens ont le sentiment que le Vatican est devenu le jouet des intrigues juives. Pourquoi le Vatican déploie-t-il autant d’efforts pour s’ingénier à séduire les juifs et à leur faire plaisir ? L’Eglise de Rome n’est-elle plus une institution indépendante ? Pourquoi le Saint-Siège s’incline-t-il devant le véto juif, y compris en matière d’affaires strictement intérieures à l’Eglise ?

La visite papale au Mémorial de l’Holocauste fait problème. Le Musée qui jouxte ce Mémorial contient une diffamation grossière à l’encontre du pape Pie XII, et les juifs ont refusé de l’en retirer. Pire encore : l’Holocauste est instrumentalisé afin de justifier un massacre de masse à Gaza ; le fait d’aller en premier lieu à Yad Vashem envoie le message, désastreux, de l’acceptation de la supériorité juive sur la chrétienté. De plus, le Mémorial de l’Holocauste est un symbole religieux, une idole d’un nouveau culte païen et athée. Son directeur, le Dr. Judah Bauer, a ouvertement nié l’existence de Dieu et la Création , alors que le précédent est un criminel de guerre prouvé, dont nombre de pays demandent l’extradition.

Tom Segev, un écrivain israélien éminent, a dit, à juste titre, que l’Holocauste est devenu « un objet de culte ». Abraham Foxman, le chef de l’Anti-Defamation League [ la Licra à la sauce ketchup, ndt] a déclaré : « L’Holocauste est un attentat, quasi réussi, contre la vie des enfants Elus de Dieu, et donc, contre Dieu lui-même ».

Nous connaissons, quant à nous, une tentative d’attentat quasi-réussie contre la vie du Fils de Dieu, et donc, contre Dieu Lui-même ; cela s’est passé à Jérusalem, sur le Calvaire. Yad-va-Shem est une usurpation, un lieu d’idolâtrie. Abraham a refusé d’obéir aux idoles – pourquoi le pape en serait-il incapable ?

 

La visite annoncée du pape a été engendrée par une ruse : l’évêque traditionnaliste, Mgr Williamson, avait été réintroduit dans l’Eglise, après son excommunication, et exactement au même moment, son interview au sujet de l’holocauste juif était diffusée. Le scandale fut énorme. Si Williamson avait blasphémé le Christ et l’Eglise, on l’applaudirait pour sa liberté d’esprit ; mais les choses étant ce qu’elles sont, le pape a été contraint de mendier le pardon de « ses frères aînés les juifs », et même de s’embarquer pour cette visite papale s’assimilant à un voyage à Canossa, avec ses rencontres programmées avec des criminels de guerre israéliens.

En Palestine, le pape et les catholiques ont deux ou trois choses à apprendre de la part de l’Eglise de Jérusalem. En dépit de sa situation minoritaire dans l’Etat juif, l’Eglise orthodoxe est toujours libre, et non-subvertie. Sa théologie est brillamment, implacablement triomphaliste ; nous croyons au Christ et en la victoire de l’Orthodoxie, telle que nous l’avons célébrée dimanche dernier, le premier dimanche du Carême. Notre Eglise est universelle et catholique, car nous, (les chrétiens) de Jérusalem et de Moscou, d’Antioche et de Constantinople, nous sommes unis par une seule communion, même si nous n’avons pas un seul et unique berger. Nous n’avons pas de frères aînés, nous ; il n’y a pas de sionistes, chez nous ! Nous n’avons pas de relations spéciales avec les juifs – à moins qu’ils ne veuillent se convertir et se joindre à nous. Nous rejetons les hérésies, et nous n’hésitons pas à anathématiser les hérétiques, y compris ces papes de Rome qui sont allés trop loin dans leur désir de faire allégeance aux pouvoirs mondains.

 

Notre Eglise n’est pas en quête de meilleures relations publiques, elle ne modifie pas ses règles, dans une vaine tentative pour attirer davantage de croyants. Elle vénère les icônes. Mais personne ne la fera jamais se prosterner devant des idoles!

Featured Posts

A Syrian Breakthrough

The Russians and their Syrian allies have cut the main supply line of the rebels to the north of Aleppo, ...

Read More

Ryan Rodrick Beiler / Shutterstock.com

Autumn in Palestine

Autumn is beautiful in Palestine: overripe blue-green figs, unpicked pomegranates pecked by birds, heavy grapes turn red. Now is the ...

Read More

Evan El-Amin  /  Shutterstock.com

Les guerres de genre de H. Clinton

Est-ce que les hommes qui votent pour H. Clinton vont finir en enfer ? Je n'en suis pas sûr. Nous savons ...

Read More

If They Are Bombed - They Are Daesh

President Putin is a pirate, no less. In his declaration at the UN, he stole President Bush Jr’s copyrighted 2001 ...

Read More

The Liberation of the Slaves

Donald Trump’s electoral victory unleashed pent-up tectonic energies on the unprecedented scale. The world has been changed, much more than ...

Read More

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Israel Shamir © 2016 Frontier Theme