Israel Shamir

The Fighting Optimist

Scoop: Assange agent du Mossad! ou: Oignon cru en Iran

L’Iran est un grand pays pour ce qui est du kebab; leurs jolies filles bien couvertes sont parfaites; mais ils n’ont pas le sens de l’humour. Les media officiels viennent de prendre au sérieux des articles pris dans Onion (http://www.theonion.com), un magazine satirique. Dans cet Oignon-là, il y avait une histoire de fermiers américains qui préféreraient encore trinquer avec Ahmadinejad plutôt qu’avec Obama, et l’agence Fars a repris cela gravement. Le même Oignon avait inventé une fausse interview de Mark Zuckerberg, et Press TV y a cru.

 

Et voilà un  nouveau faux-pas. Le même organe officiel, Press TV a publié une attaque contre Julian Assange avec ce chapeau extravagant: “Exclusivité: les liens entre Assange et le Mossad révélés!” On découvre que la chose figure aussi sur le siteThe Veterans Today Deux articles identiques, deux “exclusivités”, et un seul et même auteur, un certain Gordon Duff, qui a deux casquettes: éditorialiste de Veterans Today, et rédacteur à Press TV. Il aurait mieux fait de s’occuper de ses oignons…

Non seulement il n’y a pas d’exclusivité, mais il n’y a pas non plus de révélation là-dedans. Duff prétend que “Assange, un agent des services de renseignement israéliens, comme l’a souligné Zbigniew Brzezinsi le 2 décembre 2010 sur la radio National Public dans une interview de Judy Woodruff, chargé de fournir une plateforme pour les services israéliens, pour y fourguer des “tuyaux à visée précise”  soigneusement emballés sous la marque Wikileaks”. En voilà une déclaration. Qui mieux que Zbigniew Brzezinski pourrait savoir si Assange est un agent de renseignement ou pas? S’il le dit, ça doit être vrai. Mais ce n’est pas le cas, il n’a rien dit de ce genre! Zbigniew Brzezinski n’a jamais rien dit de semblable, nulle part, sur Julian Assange!!!

Alors pourquoi est-ce que ce Duff ment effrontément? Il escroque son lecteur. Ce qu’expliquait Brzezinski, c’est ce qu’est un agent de renseignement, et Duff a construit sa phrase de sorte qu’un lecteur pressé comprend que c’est d’Assange que parlait Brzezinski. Lamentable. Il aurait pu dire, Assange, un vulgaire pédophile, comme l’a dit le chef de la police londonienne, quelqu’un qui en pince pour les petits enfants, et nous aurions pensé qu’ effectivement le patron de Scotland Yard en personne confirmait la criminalité d’Assange. Il pourrait faire avocat, ce Gordon, il serait riche.

Son chef d’œuvre, c’est quand il dit que en accusant le président Obama de chercher à exploiter les révolutions du printemps arabe pour ses objectifs politiques, Assange s’est retrouvé “du même côté que Romney, et que Netanyahu”. Mais c’est trop stupide, même pour l’Oignon! Ce qu’a fait Julian Assange, c’est demander à Obama d’arrêter les poursuites contre Wikileaks et le sergent Manning, et il a dit que le soutien verbal d’Obama à la liberté d’expression n’a pas été mis en pratique. Ce qui est vrai, Obama a été et reste une grosse désillusion pour ses électeurs.

Il utilise des drones pour faire tuer des gens plus régulièrement qu’aucun président US ne l’avait fait jusqu’alors. Il a utilisé et détourné le printemps arabe au profit de l’empire. Il a été féroce avec Wikileaks. Mais rien ne saurait justifier l’affirmation de Duff selon laquelle “aux côtés de Netanyahu, Assange a tenté de se frayer un chemin dans les élections américaines comme allié d’un candidat perdant dont toute la plate forme se résume à la guerre contre l’Iran.”

Il pourrait en dire autant de n’importe quel critique d’Obama, y compris du regretté Alex Cockburn, co-éditorialiste de CounterPunch. Et il poursuit, notre Duff: “cette semaine, depuis son balcon de l’ambassade équatorienne, Assange a révélé son programme, soigneusement coordonné avec les barons de la drogue, ses amis banksters, et le plus proche de tous, le premier ministre israélien Netanyahu, qui est son principal soutien, le premier à interférer dans les élections américaines en soutenant Mitt Romney.” Y a-t-il le moindre fondement pour une accusation aussi hardie? Niet. Ni barons de la drogue, ni banksters ni Netanyahy ni Romney n’ont jamais exprimé la moindre opinion positive sur Julian, ni lui sur leur compte à eux. Il est probable que Romney ferait la peau à Assange s’il le pouvait, et les banquiers aussi, dans la mesure où il a publié certaines données de la Bank of America.

 

Chaque ligne dans ce long article est plus loufoque que la précédente. Duff écrit: ” nous avions d’abord découvert Assange avec sa vidéo d’un hélicoptère tuant des civils en Irak. Le problème c’est qu’Assange soutenait la guerre en Irak, et l’attaque US contre l’Iran pour l’Irak (allez comprendre, ISH), soutenait la guerre contre le Pakistan, soutient l’ingérence US en Syrie, et là où il est en marge de la plupart des gens bien informés du monde entier, c’est une figure de proue pour ce qui est de bloquer la recherche sur les attentats du 11 septembre.”

 

Duff a juste oublié de mentionner qu’Assange est à l’origine de la première guerre mondiale comme de la seconde, a défendu l’Inquisition, et tire les ficelles du réchauffement climatique (et/ou du rafraîchissement climatique aussi d’ailleurs). Pour les lecteurs innocents des zones rurales les plus reculées, ajoutons qu’Assange a toujours été un énergique militant pacifiste, et que ses publications ont été efficaces pour faire reconnaître la pure criminalité des guerres US en Irak, en Afghanistan, et ailleurs.

“Assange, vivant comme un pacha depuis des années”, écrit-il de cet homme qui vient de passer deux ans en arrêt domiciliaire, sans avoir commis le moindre crime, et qui n’a pas de quoi se payer un ticket d’autobus. “Assange, pur islamophobe”, dit-il, sans justifier aucunement une telle affirmation, mais, faisons confiance à Duff, il sait de quoi il parle. Et la meilleure: “Julian Assange, le chouchou des ultra-nationalistes européens et de la populace anti-immigration”, génétiquement jumeau, en somme, de Andrew Breivick, le serial killer norvégien qui a assassiné 77 enfants de membres du parti qui demande le boycott d’Israël.” Une preuve, quelque part? Une citation de Julian, ou de Breivik, ou de la “populace anti-immigration”? Pas la moindre, naturellement. Assange est tout à fait en dehors de la scène nationaliste, cela ne l’a jamais intéressé, et c’est réciproque. Ce que j’ignore, c’est pourquoi Duff n’a pas dit que Jack l’Eventreur, c’était lui aussi….

Allez, encore une de ses perles: “Quand, début 2011 le monde a appris que tout Wikileaks était filtré par Israël et passait par les media mainstream de la pop culture avant d’arriver au public, ce qui impliquait qu’il n’y avait pas de source d’information plus censurée que Wikileaks, il est tombé en disgrâce.” Ah bon? Qui a donc révélé tout ça? Et tombé en disgrâce de qui, au juste? La réponse, je la connais, puisque c’est Duff lui-même qui avait écrit que Wikileaks travaillait pour Israël; et donc, il a dû tomber en disgrâce auprès des lecteurs de Duff. Allégations sans le moindre fondement, comme le reste. Ce n’est pas Julian Assange qui a rédigé les câbles, mais les diplomates US. Comme je l’ai expliqué sur le site CounterPunch,si  les câbles du Département d’État ne sont pas ouvertement critiques envers Israël,c’est  parce que les diplomates US savent fort bien que cela compromettrait fort leurs carrières.

On pourrait continuer à l’infini, parce que chaque phrase de l’interminable article est un mensonge et une pure invention. Comme je côtoie moult tordus sur le cyberespace, j’ai entendu parler de lui, de ses semblables et de ses lecteurs. Il s’agit principalement de types qui voient le Mossad derrière tout ce qui se produit, y compris les levers et couchers de soleil. Ce sont les plus faciles embobiner, style Duff. Il suffit de leur dire: “c’est le Mossad”, et ils ne posent plus de questions. Dites leur qu’Ahmadinejad ou Poutine sont juifs, ils en mettraient leur main au feu.

 

J’aime assez les délirants ou presque délirants: ils cherchent des réponses, et ce n’est pas de leur faute s’ils ne les trouvent pas. Ce qui rend maniaque Duff ne m’importe guère. Que ce soit le résultat de beaucoup de blessures et de contusions encaissées pendant son service dans l’armée, ou d’une stupidité innée, ou de son amitié avec certains officiers de renseignement pakistanais, ou encore est-ce qu’il fait le taré au cas où les agents de la CIA penseraient qu’il faut inoculer la haine de Julian Assange jusque chez les mabouls, comme cela s’est produit grâce à  Anna Ardinparmi les féministes, et chez les juifs grâce à  Private Eye? Qui sait, et qui s’en soucie?

Je n’ai jamais eu l’idée de terrasser l’absurde, pas plus que les petits hommes verts ou les Hommes-Lézards. Pourquoi m’en prendre à Duff maintenant?

C’est parce qu’il convient de prendre l’Iran au sérieux, et l’Iran doit montrer sa capacité de sérieux. Qu’ils veuillent avoir des armes nucléaires ou pas, si tant est qu’ils se posent la question, ils devraient faire attention à ce qu’ils disent et à ce que leurs media transmettent. A en juger par cette publication, les Iraniens ont commis de graves erreurs, et c’est plus grave qu’une panne dans un engin piégé. Leur discours ne saurait se baser sur un quelconque Oignon cru ou sur ceux qui feraient mieux de s’occuper de leurs … oignons.

adam@israelshamir.net

http://www.counterpunch.org/2012/10/02/breaking-news-julian-assange-mossad-agent/

Traduction: Maria Poumier

 

Featured Posts
Ryan Rodrick Beiler / Shutterstock.com

Autumn in Palestine

Autumn is beautiful in Palestine: overripe blue-green figs, unpicked pomegranates pecked by birds, heavy grapes turn red. Now is the ...

Read More

If They Are Bombed - They Are Daesh

President Putin is a pirate, no less. In his declaration at the UN, he stole President Bush Jr’s copyrighted 2001 ...

Read More

A Syrian Breakthrough

The Russians and their Syrian allies have cut the main supply line of the rebels to the north of Aleppo, ...

Read More

The Liberation of the Slaves

Donald Trump’s electoral victory unleashed pent-up tectonic energies on the unprecedented scale. The world has been changed, much more than ...

Read More

Evan El-Amin  /  Shutterstock.com

Les guerres de genre de H. Clinton

Est-ce que les hommes qui votent pour H. Clinton vont finir en enfer ? Je n'en suis pas sûr. Nous savons ...

Read More

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Israel Shamir © 2016 Frontier Theme